Couteau japonais pour découper les petits aliments, PETTY, 12cm

11-KNI-S1-2134

Neuf

Couteau japonais pour découper les petits aliments, PETTY, 12cm

Plus de détails

disponible Livré sous: 2-3 jours ouvrés

  • Fabriqué au Japon

15,83 €

Fiche technique

Longueur de lame12 cm
CompositionAcier
Origine du produitFabriqué au Japon
Compatible lave-vaissellenon
Compatible micro-ondesnon
Région de productionSeki - préfecture de Gifu
Type d'acierAcier inoxydable
Composition du manchebois d'hinoki, polypropylène

En savoir plus

couteau universel japonais 
dimensions de la lame 12 cm
Conseils d'entretien et d'emploi
Les couteaux de haute qualité doivent être soignés, afin que vous puissiez être toujours satisfaits de leur tranchant et de leur longévité.
- Avant leur première utilisation, il est nécessaire de les rincer une fois à l'eau très chaude.
- Après chaque emploi, nettoyez immédiatement la lame sans utiliser des détergents agressifs et essuyez-la avec un torchon souple et sec. Pour votre sécurité, il est préférable d'essuyer le couteau par le dos de la lame non par le tranchant.
- Rincez le couteau immédiatement après emploi de substances agressives telles que le jus de citron, par exemple.
- Ne mettez jamais les couteaux dans un lave-vaisselle. Cela peut nuire non seulement au matériel, mais aussi au tranchant de la lame.
- Comme base de coupe, n'utilisez jamais de surfaces en verre ou en granit. Elles sont faciles à entretenir, mais endommagent le tranchant même de l'acier le plus dur. Utilisez uniquement des planches en bois ou en matière synthétique pas trop dure.
- Quand vous rangez vos couteaux, faites attention à ne pas les mettre en contact avec d'autres objets métalliques. Ainsi vous éviterez d'endommager le tranchant. Au mieux, rangez-les dans un bloc porte-cadeau, dans un rangement de tiroir en bois ou, pour les lames japonaises, dans un étui en bois.
- Ne pas employer les couteaux pour couper les os, les arêtes ou les aliments surgelés.

La conception de nos couteaux

La préfecture japonaise de Niigata a toujours été le haut lieu japonais du travail ancestral du métal, en particulier la région de Tsubame-Sanjo du nom des deux villes qui la forment.
L'histoire locale du métal prend sa source dans le lit de la rivière Igarashi qui traverse Sanjo : c'est là qu'ont été découvertes des particules de fer il y a huit cents ans.
La particularité des couteaux japonais, c'est leur alliage spécifique d'acier carbone forgé avec de l'acide borique, donnant ainsi à leur lame, la dureté qui fait leur notoriété à travers le monde.
Créer chacune de ces pièces en respectant la tradition requiert du temps, mais aussi de nombreuses étapes. Elles nécessitent de maîtriser des compétences manuelles sont transmises de génération en génération.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis